Ministère de l'Education Nationale Académie d'Aix-Marseille
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Elèves_Talents

Le diable dans la bibliothèque Ch. Moncho

Envoyer Imprimer PDF

Le crépuscule orgueilleusement dévoilait son empire comme pour faire ombrage à l’astre solaire  , en cette froide soirée de décembre. L’air hivernal emportait dans une sublime mélopée les dernières feuilles automnales quand les quelques gouttelettes de pluie offraient à cet ensemble un aspect onirique . Mais alors que les  citoyens de tous horizons pressaient leurs pas en direction de leurs quartiers ou encore souhaitant s’abriter de la bourrasque nocturne qui se faisait attendre , se réfugiaient dans les cafés bordelais aux alentours ,une silhouette  se détachait de ce décor recroquevillée et leste .C’était celle d’une femme semblant avoir une trentaine d’années à la figure agréable, celle-ci se démarquant aisément du reste des individus par ses yeux hétérochromes émettant une lueur  surnaturelle peu rassurante, ainsi que par sa longue chevelure en bataille d’un ébène clair descendant jusqu’à sa gorge pâle . Cette femme s’avançait résolument d’un pas aristocratique en montrant un certain dédain pour ce qui l’environnait.  La comtesse semblait gonflée d’une fureur infernale et d’un je ne sais quelle désir étrange .Alors qu’elle se pressait jusqu’à la bibliothèque, elle s’aperçut que furtivement, les passants ne pouvait s’empêcher de l’épier comme animés d’une curiosité infantile. La jeune femme  paraissait sortie des quartiers bourgeois des dernières décennies et ses yeux luminescents apeurés les jeunes gens . Ne prêtant aucune attention à tout cela, Crystal se répétait sans cesse avec sa rage et son désespoir coutumier « Ils ne gagneront, je n’ai pas fait tant de sacrifices, moi et Lucifer, pour  laisser ces créatures pathétiques nous barrer le chemin ! Ces misérables apprendront à craindre la colère des sorciers » .La comtesse passa la porte fastueuse de la Bibliothèque de David et inspectant les alentours se décida de toucher mot au documentaliste. Celui-ci était un homme âgé mais dont les yeux trahissaient une grande vivacité d’esprit. Crystal n’eut pas le temps de lui adresser un sourire qu’aussitôt, à  la lueur de son regard, le vieil homme comprit:

“- Passez par la porte, au fond du couloir gauche ,le numéro est   celui de notre espèce mais restez sur vos gardes, les chevaliers sont ici!”  chuchota avec un empressement mêlé de peur l’homme, avant de se remettre à ses affaires pour ne pas paraître suspect  .

 

La comtesse n’attendit pas plus  pour foncer le plus discrètement possible  jusqu’à la porte de fer , elle tapa sur l’interphone  le nombre que le secrétaire lui avait indiqué « 666 ». Brusquement la porte s’ouvrit pour laisser place à une pièce  en contrebas éclairée de néons. Avec fougue Crystal dévala les escaliers mais fut arrêtée dans son élan par un garçon à la peau olivâtre qui, tremblant, pointait sa baguette en sa direction .

 

“-Qui ...qui êtes vous?”dit promptement le très jeune homme, en tremblotant,  tout en jetant des regards furtifs à la porte du monte-charge se trouvant derrière lui.

 

“-Ne vous inquiétez pas,  je pense que nous allons dans la même direction.” le rassura Crystal avec  son sourire bienveillant tout en lui présentant sa baguette .

 

Voyant cela, Antinouïs  se sentit délivré de sa hantise et timidement  fit remarquer à la comtesse que l’Ennemi était déjà présent  et que lui-même ne savait ce qui était advenu des sorciers qui se trouvaient en bas .La comtesse,  agacée, fit un revers de la main puis après avoir réfléchi à sa stratégie, regarda longuement le garçon avec un esprit empli de compassion :

 

“-Etes-vous sûre de ….” dit la sorcière, avant de se faire couper par Antinouïs

“-Je sais ce que vous pensez que je ne suis qu’un enfant qui ne doit être en aucun cas mêlé à cela  ,mais c’est de nous qu’il s’agit ,de notre futur et … de ma sœur qui se trouvait avec les autres!” finit le jeune sorcier  laissant couler quelques larmes .

 

Simultanément les portes de l’ascenseur s’ouvrirent,  laissant échapper une lumière électrique malsaine. Les deux sorciers se regardèrent avant   de monter promptement dans la machine .

Antinouïs appuya  en direction de la réserve  de la Bibliothèque et ne pouvant oublier sa sœur, regarda   le sol d’un air apitoyé. Alors que l’ascenseur descendait rapidement les étages laissant échapper un  grincement inquiétant, la comtesse prise de colère par le déroulement de l’intrigue mais aussi déstabilisée par le jeune garçon, fustigea le destin en s’écriant :

 

“-Par Lucifer , tout cela pour une vulgaire prophétie !De quels malheurs  sommes-nous affligés ? Je jure que Bélphégor les jettera dans le souffre croupissant des enfers.”

 

Elle réfléchit longuement, hantée par toute cette mésaventure , elle qui n’aurait pu imaginer tout cela dans le confort de son hôtel particulier !Quel Fou aurait eu assez d’imagination pour songer au Diable , à des sorcières et de surcroît  à un voyage temporel,pensa-t-elle .

La Comtesse posa sa main sur l’épaule  du jeune sorcier et désirant ne pas précipiter cette jeune vie dans toutes ces insanités, lui dit:

 

“-Tu restera derrière moi le plus sobrement possible , ces fanatiques  vouent une haine à toute magie ainsi qu’à Lucifer comme je ne peux l’imaginer!” dit résolument Crystal .

 

“-Mais pour ma sœur ,je ne peux pas la laisser!    je m’y refuse!” s’écria le garçon.

 

Le grincement de l’ascenseur se fit de plus en plus fort jusqu’à ce que subitement les lumières s’éteignirent, ce qui fit tituber Antinouïs  . Haletant, la sorcière prépara un sortilège maléfique qui serait animé par sa haine mais celle-ci remarqua que la magie n’avait pas de prise dans cet endroit . Les portes du monte-charge s’ouvrirent laissant alors  place à une immense réserve où étaient entreposés toutes sortes de vieux livres et parchemins poussiéreux. Malheureusement nombre de tomes étaient éparpillés et rongés, certains même,?????? fissurés par ce qui semblait être une lame?????. Tels des espions, les deux lucifériens,  plongés dans la pénombre, avancèrent avec méfiance dans les allées . La comtesse trébucha sur une armure portant les effigies de l’ennemi ,c’était celle d’un chevalier ayant trépassé. L’homme était plongé dans une mare d’hémoglobines mais Antinouïs avec effroi pensa que ce sang n’était sûrement pas le sien . Alors une détonation  fit vibrer la réserve. Les cris de colère d’un homme se firent entendre et sans tarder le jeune sorcier s’engouffra dans les couloirs, laissant à peine le temps à Crystal de le poursuivre . Ils débouchèrent sur une plate-forme reliée à un escalier en fer ????dans ce qui semblait être une excavation. ????? Se présenta alors à leurs regards, des milliers de  torches crépitantes. Ils virent un spectacle consternant: des chevaliers et des chevalières portant les inscriptions du temple ,l’arme à la main ,entourant trois sorciers bâillonnés devant un autel où reposait le fameux Papyrus . L’homme le plus vigoureux mais paraissant aussi le plus âgé, était paré de nombreuses croix , celui-ci râlait de rage avec un fort accent prussien.

 

-Ahein , comment-ont- ils osés!??????? Les esclaves de Satan n’osent donc plus  s’enorgueillir de leurs si enchanteresse magie???????laissa échapper le vieux chevalier avec une teinte d’ironie !

 

“-Qu’est-ce que la Magie , sinon le don de mariage que Lucifer a fait avec ses concubins et  gouges  !Et dire qu’ils en sont si fièrs, eux qui pensent être l’égal des Dieux. Les démons sont des menteurs! Jamais les ?????souillures angéliques  ne respectèrent leurs fidèles??????? cette magie et ses dons matériels ne sont que des leurres dont l’impie apprécie le poison!” continua le vieux chevalier.

 

L’assemblée laissa éclater son hilarité, avant qu’une jeune templière à la peau sombre  osa rétorquer à son maître:

“-Mais  dites-moi mon seigneur, ces pauvres misérables ne me semblent guère dangereux! S’ils  furent esclaves du Démon, il est de notre devoir de chrétiens, de les délivrer comme firent nos ancêtres les Templiers. Il y a des millénaires  ????et comme l’eut dit maître Hollande si???????? ces magiciens diaboliques résistent ceux-ci seront éliminés. Ainsi …”

 

La Jeune  Templières fut coupée dans son élan par une femme de haute taille , à l’air sévère,  qui ne cachait pas son dégoût de la sorcellerie :

 

“-Les  Hommes ou les Femmes,  coutumiers de cette activité, quelque que soit leur âge, doivent être châtiés. Leur  soi-disant don est maléfique et peut faire bien plus de mal qu’une arme moderne ou que toute autre technologie humaine ! Notre société est décadente de par la faute des Sbires enchantés de Lucifer ,toute dissidence sera   exécutée car la Magie et la Féerie n’ont de place dans le monde que celle que l’Ordre prévoit.” dit la Femme austère sur un ton solennel.

Des  applaudissement  se firent alors entendre au sein de la  réserve puis le grand maître approchant son épée de la gorge  d’un des sorciers, lui souffla avec répugnance :

“-Dis- nous  quel sortilège  pourra nous dévoiler le contenu de la clavicule de Salomon?”

 

Le sorcier, apeuré, n’osa répondre et tant bien que mal essaya  de balbutier à travers son bâillon. Mais il ne réussit pas à aligner ses mots . Antinouïs aperçu   alors au côté de ce même magicien, une jeune femme qui lui semblait familière. ,Pétrifié, il se rendit compte que ce n’était autre que sa sœur  .Pendant que l’interrogatoire se déroulait, de nombreux Templiers examinèrent différents parchemins antiques dans un ordre chaotique espérant trouver  le sortilège dévoilant le code littéraire de Salomon pour ensuite forcer un des magicien à réciter l’incantation . Fascinée et terrifiée par la scène qui se déroulait sous ses yeux, la comtesse ne fut  sortie de son apathie que par un parchemin étrange et défait. Sa seul vue l’aveuglait et lui provoquait d’horribles maux de tête. A cela, elle reconnut l’ouvrage :

 

“-Non ce n’est pas …Cette copie est le parchemin de surin  où fut gravé le visage de l’Adversaire ,le christ !Ne sens- tu pas cela? Son sang annule notre magie et ?????l’influence des Anges déchus sur  nôtre Monde ??????? ,dit, subjuguée, Crystal au petit sorcier.



Antinouïs scruta le parchemin avec une détermination étincelante dans son regard

 

“-Si c’est bien ça ,nous devrions détruire cette relique impie , c’est la seul façon de sauver nos frères  et de par nos pouvoirs occultes nous les détruirons tous, ces ennemis de Satan, jusqu’aux derniers” lança le jeune sorcier avec une  telle résolution que Crystal ne sut que répondre .

 

Tel un félin,  le jeune garçon descendit les marches et se faisant discret tout en profitant de sa petite taille,   passa les rangs des templiers, se cachant derrières les rangées de tomes médiévaux et humanistes . Antinouïs remarquant  que deux Templiers gardaient la relique , inspecta toutes les possibilités même celles supposant un potentiel de mort. En effet, le garçon ne cessait de se répéter qu’il   était magique et que, d’un charme, il aurait put détruire ses adversaires.??????? Tandis que celui-ci était perdu dans ses élucubrations, ??????? un cri de douleur retentit dans les allées! Les Templiers, perdant patience, avait débuté la torture  et la Chevalière de Haute taille se mettait à martyriser les pauvres sorciers. Le Grand-maître fit signe au deux gardiens de le rejoindre. Profitant de cela, Antinouïs se jeta jusqu’à alcôve et prenant d’une main ferme le Parchemin de Surin le lança  sur les torches reposant aux alentours . La Comtesse fut prise d’une étrange douleur faisant vibrer à l’unisson sa chair ,de même Antinouïs chancela et s’aperçut que les sorciers prisonniers émettaient soudainement des bourdonnement biscornus  ,leurs yeux se mettant quant à eux à émettre une lueur d’un dorée ésotérique. Crystal laissa entrevoir un sourire prédateur puis s’armant de sa baguette lança des incantations de toutes ses forces : « Belial Irea ,Belial Ireas Exaudhim Bagahi aial Salamandhris! » Alors que celle-ci prononçait les mots interdit,s la lueur dans ses yeux  devint de plus en plus démente et inhumaine. Tout d’un coup, les flammes des torches se mirent à crépiter dans une valse baroque jusqu’à sauter dans tous les sens prenant par surprise les Templiers. Etourdi, Antinouïs en profita pour guider les flammes jusqu’à l’intérieur des cuirasses et costumes des chevaliers qui se mirent à se disséminer  dans les allées. Apeurés, les Chevaliers se préparèrent à un combat ouvert et le Grand maître ordonna l’exécution des Lucifériens mais ils n’en eurent pas le temps car de petites flammes firent brûler les bâillons des prisonniers. Le Sorcier qui avait été auparavant martyrisé, leva ses mains au ciel et implorant les démons, fit exploser les flammes aux alentours, tuant ainsi plusieurs templiers . Antinouïs se précipita  vers sa sœur mais la Chevalière à l’air sévère et au regard dément l’attrapa par la gorge. Elle plaça un pistolet sur la tempe du garçon tout en étant effrayée au plus profond de son cœur mais elle n’eut pas le temps de tirer car le même sorcier d’une incantation savante rendit la Templière aveugle et la fit trébucher sur les étagères .

 

“-Le Papyrus de Salomon ,toute la bibliothèque va brûler!”  cria aux???? secouments????? des flammes Crystal .

 

Alix, la sœur d’Antinouïs,  prit à la hâte le Papyrus tout en le rangeant  dans une sacoche traînant au sol. La jeune sorcière fit ensuite signe à ses confrères de fuir par la porte de secours . Les sorciers, avec un bel ensemble, délaissèrent la bibliothèque pour se rendre vers la sortie, ne s’intéressant  guères aux dégâts qu’ils avaient causés. Mais la comtesse, vouant un culte à la culture, ne pouvait laisser tous ces trésors littéraires détruits. Elle fit le signe d’Ouroboros avec sa baguette tout en incantant « Aquam Iliae ,Aquam Iale Isrilth Nymphea Ouranos » , un vent inexpliqué s’éleva alors dans la bibliothèque avant de se centrer dans les hauteurs. Magiquement,  des nuages se formèrent dans la réserve et une pluie modérée se déversa au dessus des étagères .???Pris par le Choc????? le Maitre-Templier laissa échapper un cri de rage tel un chien famélique :

 

-     “ Fange seine Dämonen, lass sie nicht ausgehen  , ne laissez pas le mal roder, vous avez tous vu de quoi  ces créatures sont capables .”




Une petite sonnerie , se fit entendre avant que la Comtesse ne put sortir.  Se retrouvant dès lors prisonnière, celle-ci s’aperçut que le système de sécurité  avait été activées. Les portes du Monte-Charge laissèrent se déverser des policiers municipaux,  ainsi que le vieux secrétaire de la Bibliothèque de David. Les policiers sortirent leurs armes et  visèrent les templiers. Tous étaient abasourdis par cette vision . Après plusieurs minutes, le secrétaire s’écria:

 

“-Ces Sauvages! Regardez- les, ils ont mis le feu aux allées avec leurs torches ,des monstres je vous  dis! des monstres!”

 

Surpris , les policiers  menottèrent, avec suspicion, les Templiers restants , avant de s’y mettre à quatre pour pouvoir  enfin contrôler le Maître, fou de rage :

 

“-Non !Non! Ce sont des démons! Le Diable et ses séides est parmi nous! Nous étions là! Leurs magies ,leurs incantations ,les flammes et les nuées  ,ne comprenez vous donc pas! cria, tel un dément, le Croisé avec son fort accent allemand .

 

Le Chef de la police  pétrifié prit son phone et appela les services ambulanciers :« Alho ,je crois que nous allons avoir besoin d’aide psychiatrique. Une bande de fanatique, j’crois , ne dites rien aux journalistes avant que ne leur donnons l’autorisation! ok? ça tombe mal, les asiles sont pleins en cette période de l’année » .

 

En même temps, le vieil homme fit un clin d’œil malicieux à la comtesse qui  se cachait sous l’alcove, discrètement, comme pour sauver les quelques livres de la bibliothèque. Il se dirigea vers elle,  lui remettant une clés électronique:

 

“Le contenu de toute la bibliothèque est là! Gloire à Lucifer”lui souffla le vieil homme.

??????Sous le choc la Comtesse ne dit rien et se dirigea le plus rapidement possible vers les sorties de  secours espérant que les autres sorciers ne se soient fait du mauvais sang à son sujet .??????? à supprimer peut-être, inutile ici.

 

L'Art Renouvelle le Lycée ...du rempart

Envoyer Imprimer PDF

Petit aperçu des ateliers au Lycée Général Et Technologique Du Rempart, dans le cadre de "l'Art Renouvelle le Lycée, le Collège, la Ville et et l'Université".Cette année le lycée a la chance d’accueillir trois artistes!

-Un atelier de gravure avec l’artiste mireï l.r. Mireï Locatelli

-Deux ateliers de photographie avec les artistes Françoise Beauguion et Lise Couzinier.

Vous pourrez rencontrer les artistes et admirer leur travail ainsi que celui des élèves lors du vernissage le jeudi 9 mai à 18h!

 

Débat : "Etes vous POUR ou CONTRE l'exploitation des gaz de schistes ?"

Envoyer Imprimer PDF

Durant les premières séances d'EMC, nous avons abordé le thème de l'engagement citoyen.

Nous avons recherché les enjeux et les modalités du débat qui a eu lieu autour de l'exploitation des gaz de schistes (avant la loi du 19/12/17). Nous avons effectué des recherches au C.D.I. et en groupes sur la législation et les arguments qui se confrontent sur l'exploitation des gaz de schistes, et constitué un dossier de presse. Tous les arguments ont été mis en scène dans un débat fictif, très animé, qui a inspiré de nombreux dessins chez les participants !

Les élèves de 1ères S (SVT)

 

Critique Cinéma

Envoyer Imprimer PDF

LES CHATOUILLES par Marc Chappus

Un film écrit et réalisé par Andréa BESCOND et Eric METAYER

Distribution:Andréa BESCOND,Karin VIARD,Clovis CORNILLAC,Pierre DELADONCHAMPS,GRINGE,Cyrille MAIRESSE...

Résumé:Odette a huit ans.Elle est passionnée de danse.Mais un jour,un ami de la famille la viole,ce qui change le cours de sa vie.Comment devenir une grande danseuse et se reconstruire?

Critique:Les Chatouilles est un film dramatique.Il s'agit de l'adaptation de leur pièce de théâtre"Les Chatouilles ou la Danse de la colère",récompensée du Molière du seul en scène(2016).L'histoire s'inspire du drame de l'enfance d'Andréa BESCOND qui a été victime de violences sexuelles.

Ce film raconte la pédophilie sous l'angle autobiographique.Il aborde la pédo-criminalité sous l'angle d'une bombe à retardement qui a pulvérisé Odette devenue femme.

Entre une crise de rire,une bombe gueulante ou une gueule de bois,l'actrice impose sa danse musclée.De ce chaos jaillit une célébration verticale et lumineuse de l'instinct de survie.

Critique Perso:Comme l'ont dit les critiques,ce film est une bombe qui vous arrache le coeur.Un coup de poing à la figure après la sortie de la salle.

Une cascade de larmes à la fin du film.Il est juste incroyable,magnifique,fantastique,bref un chef-d'oeuvre quoi!

Impossible de ne pas pleurer à la fin.Si vous ne pleurez pas à la fin,vous êtes sans coeur!

Le mélange de drame,de danse,de société font de ce film un bijou,que dis-je,un diamant du cinéma.

Allez l'acheter lors de sa sortie en dvd.Il m'a arraché le coeur.

Voilà,j'espère que je vous aurais donné envie de voir ce bijou du cinéma français qu'est"Les Chatouilles".

 

Critique de films

Envoyer Imprimer PDF

Un film écrit et réalisé par Francis Ford Coppola

Brams Stocker's Dracula par Marc Chappus


Distribution : Garry Oldman ,Minona Ryder ;Keannu Rive ,Anthony Hopkins ,Monnica Belluci ....

 

Résumé : Transylvanie 1462 ,Constantinople tombe aux mains  des Turcs qui souhaitent conquérir l'Europe .Dans l'est  ,un Prince de Valachie de l'Orde du Dragon  dans l'actuelle Roumanie   se dresse pour combattre cette menace empalant des  centaines de soldats turcs  .Mais les Turcs vindicatifs envoient  une lettre au château  annonçant  à tort  la mort du Prince à sa fiancée . Désespérée Elizabetha se suicide  , malheureusement en tant   que suicidée elle ne peut  se reposer au Ciel ,elle est damnée .Fou de Douleur le Prince renie Dieu ,pactisant avec les ténèbres  ,devenant le premier Vampire  l: e Comte Dracula .

 

Accueil : Le filme reçoit  une critique majoritairement  positive  ,le Time magazine évoque une romance  affriolante et infernale ,le New York Time quant à lui "Tour de Force vertigineux "

 

Critique  personnelle   : Ce Dracula du célèbre réalisateur Francis Coppola est un mélange réjouissant autant les amateurs du cinéma d'horreur classique  que ceux du Fantastiqu  et des films romantiques .Ce précieux mélange de Romantisme sombre est un chef d'oeuvre comparable à une pièce de théâtre avec des acteurs comme Garry Oldman en Dracula ,Minnona Ryder en Mina  et Keannu Rive en Jonathan Harker .

N'oublions pas que cette adaptation cinématographique est l'une des plus fidèles au roman éponyme de Stocker même si quelques libertés sont évidemment prises .Cette oeuvre restera toujours pour moi dans mon coeur la pièce fantastique de mon enfance  de par son aspect surréaliste et onirique

Ce film est tout simplement féérique un véritable  diamant sombre ;c'est une féerie de  90 minutes   entre ombre et lumière ,bien et mal , mort et vie ,reprenant le concept d'Eros et Tanathos ou les pulsions de Vie et de Mort .Une pièce  maitresse  dont il ne faudra pas tarir d'éloges ; plus qu'un film , c'est un envoutement infernal .

 

J'espère que vous apprécierez ce film autant que moi

 

 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 2